Voici Nouki, petit tricolore né le 13/10/1997 récupéré en septembre 2002 grâce à l'ASENACK .

 

 

Nouki était un cadeau pour les enfants de la maison, enfants qui ont grandis et sont partis vivre leur vie hors du foyer familial en laissant Nouki avec les parents …..

Les parents exerçant un métier d’indépendants n’avaient pas de temps à consacrer à Nouki qui, pour éviter les bétises que la solitude engendre, passait ses journées seul, dans le garage …..

Mme Auger ayant été prévenue, l’association a récupéré le chien et l’a proposé à l’adoption …..

C’est comme ça qu’il s’est retrouvé chez ses nouveaux parents, éleveurs de chats norvégiens …

Je leur laisse la parole :

Lorsque nous avons accueilli Nouki en septembre 2002, il avait déjà 5 ans et un passé qui ne nous a pas permis de lui donner une éducation telle que nous l'aurions souhaitée . Nous n'avons jamais réussi à lui faire réclamer pour ses besoins . C'est-à-dire que Nouki faisait là où il était, sauf lorsqu'il était confiné dans un petit espace (voiture, camping-car, ...) où, là, il attendait sagement que nous le sortions pour les besoins et la promenade .

Heureusement, nous avons une grande maison avec un très grand terrain et il en a largement profité avec Pavot, notre Bouvier Bernois .

Nouki a toujours été un chien adorable, excessivement gentil, voire pot-de-colle . Jamais une once d'agressivité, même vis-à-vis de nos visiteurs ou de nos chats .

Il était toujours partant pour nous suivre dans tous nos déplacements (nombreux et parfois lointains pour les expositions félines), il semblait heureux de partager ces instants-là avec nous (et avec les chats ;-)) ) .

Nous avons aussi été heureux de partager avec Nouki ces trop courtes années . En effet, malgré sa bonne santé jusque là, nous l'avons trouvé un matin de février 2005 abattu, ne tenant qu'avec peine sur ses pattes et nous avons aussi découvert des traces noirâtres sur le trottoir de la maison .

Malgré son hospitalisation chez le vétérinaire, ce dernier n'a pu le sauver ..... car Nouki s'était déjà beaucoup vidé de son sang . Le vétérinaire nous a alors expliqué que Nouki avait été victime d'un empoisonnement à la mort-aux-rats, certainement sans malveillance, mais plutôt du au fait que les éleveurs de volailles environnants protègent leurs poussins des rats avec du poison autour des poulaillers et qu'un rat ayant ingéré ces substances avait du venir se promener sur notre terrain pour, à son tour, se faire croquer par Nouki qui a donc indirectement avalé le poison mortel .

 

Nouki en avril 2003

En juillet 2004 .....

 

Au revoir, Nouki ....... nous espérons que tu as atteint le Walhalla (paradis viking) et que tu as trouvé de belles Valkyries pour s'occuper dignement de toi ...........

Brigitte et Christian