Je m’appelle Hugo, j’ai 3 ans ½, on me dit joli tricolore, j’ai été acheté par une dame âgée pour lui tenir compagnie …

Ça commençait bien mais la vie va en décider autrement. Mamie ne peut plus vivre seule, et nous sommes hébergés par sa sœur .

Dans cette nouvelle maison, je me retrouve avec un berger et un autre chiot de 4 mois style dogue donc avec lui aucun problème ....... mais avec le berger, c’est différent ! Ce sont des conflits en permanence, il ne veut pas de moi et me le fait savoir et comme je ne suis pas du genre à me laisser insulter alors je réplique !

Vous imaginez facilement les bagarres !

Le berger étant d’un gabarit plus gros que moi, la propriétaire qui doit se rendre à l’évidence, je risque à tout moment de mal finir dans ces combats face à un adversaire plus imposant que moi .

En accord avec mamie, le petit-fils vient à mon aide, il met une annonce rapidement à la clinique vétérinaire pour me trouver une nouvelle famille .

Une adhérente de l’Asenack fait le relais pour lui faire connaître l’existence de l’association . Le petit-fils contacte alors Mme Auger pour lui demander si l’association peut me prendre car la situation devient urgente .....

Mamie, le coeur en peine car elle tenait énormément à moi, m’explique que je vais changer de dodo, mais qu’on ne peut pas continuer à mettre ma vie en danger .

Un coup de téléphone le lendemain de Noël 2006, Denis vient me chercher l’après-midi ! C’est dire si je suis attendu !

Mes nouveaux maîtres sont très gentils, j’ai trois petites maîtresses qui me cajolent tant et plus, ils m’ont offert des cadeaux, une balle, un gros nœud en corde pour jouer avec les filles et un pouf pour dormir mais je profite de la nuit pour grimper sur le canapé !

Je suis sage, sauf dehors où je ne suis pas assez sociable avec les autres chiens . D’ailleurs, il paraît que je vais bientôt rencontrer une dame qui va m’aider à apprécier mes congénères .

J’ai déjà passé une échographie car j’ai un léger souffle au cœur à surveiller, sans médicaments, j’ai une radio à passer car j’ai souvent mal à une patte arrière, un reste de bagarre ?

Je suis passé à l’opération de routine et la collerette n’est plus qu’un mauvais souvenir !

Tous les jours, je vais me promener dans les champs avec ma maîtresse et j’adore aller à l’école des filles à pieds et à pattes, il y a beaucoup de monde et des enfants qui me câlinent !

On me dit craquant et je sais y faire avec ma tête et mon regard, vous pouvez me croire ! En tout cas, je suis un prince dans cette nouvelle famille et j’aime ça !

Poseur, moi ??? meuh nan ....

Avouez que je suis beau !!!

Bon, c'est pas le tout .... mais j'ai des choses à faire ...

@ pluche ...

Hugo ...

Il y a bien plus d’un an que je suis arrivé dans ma nouvelle famille et j’avais eu droit à mon cadeau de noël, et comme nous arrivons au prochain je m’empresse de vous écrire, car j’espère bien en avoir un autre (un nonos gros mais gros très gros) alors je fais un petit coucou en passant. On dit autour de moi que je suis beau, ça je le sais, que je suis gentil je le savais aussi et une chose est sure personne ne résiste à mes yeux doux, et tous les soirs un petit morceau de pomme, c’est bon pour la peau et les yeux hihihihi !

Bon on a déménagé et ça s’est bien passé, j’ai pris mes marques dans ma nouvelle maison et le bon air de la Bretagne c’est tout ce qu’il me fallait ! Ouf et bien je peux vous dire que là je m’épanouis, entouré de tous, et comme j’ai un grand jardin, je peux gambader comme je veux.
Il parait que je porte comme un PRINCE, j’aime le jardin, la pelouse.

Un souci et il est grand c’est que je suis gourmand et il faut qu’on me surveille. J’ai même envie de manger des fois certaines choses qui trainent et que je ne devrais pas du tout manger, mais la faim me tenaille, alors on se méfie de moi quand je vais au jardin tout seul et au lieu de manger une fois par jour et bien je mange deux fois vous voyez si on s’occupe bien de moi.
Et quand je suis content je mordille les doigts, vous connaissez et bien non je pense que je suis le seul à le faire, surtout ne pensez pas que je mords non je mordille de contentement.

Je peux vous dire que je suis le plus heureux des cavaliers, et mes petits maitres aussi sont les plus heureux et ils n’arrêtent pas de me dire : « heureusement qu’on a croisé la route de l’asenack et toi aussi, hein qu’en penses tu » ???


Moi je ne veux pas penser, je ne veux que bien vivre avec eux.
HUGO